Cinéma

  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • »

Woody Allen : a documentary

De Robert B. Weide

1h53min06

Un regard intime sur la vie, la carrière et le processus créatif de l’auteur-réalisateur le plus prolifique des États-Unis, de sa plus tendre enfance à Brooklyn jusqu’à la sortie de son dernier film à succès "Minuit à Paris".

Jaume Balaguero L'étrange entretien

De Frédéric Ambroisine

27min09

Figure majeure du cinéma d'horreur et fantastique espagnol depuis près de deux décennies, le réalisateur et scénariste Jaume Balagueró était invité à Paris en septembre 2017, lors de la 23ème édition de L'Etrange Festival. Le réalisateur de "La Secte sans nom", "Darkness", "Fragile" (Fragiles), "[●REC]", "[●REC]²", "Malveillance" , "REC 4 : Apocalypse" et "Muse" y a présenté une Carte Blanche de 5 de ses films favoris : "Elephant Man" de David Lynch, "La Grande bouffe" de Marco Ferreri, "La bouche de Jean-Pierre" de Lucile Hadzihalilovic, "Le Sacrifice" de Andreï Tarkovski et "Street Trash" de Jim Muro. Il est intervenu également lors d'un débat consacré aux 50 ans de l'incontournable Sitges Film Festival, dont des représentants étaient également invités pour mettre en avant plusieurs films (incluant l'excellent documentaire "Herederos de la bestia") dans le cadre d'un cycle spécial. Rencontre avec un cinéaste passionnant et passionné. 

Entretien avec Bruno Forzani et Hélène Cattet

De Frédéric Ambroisine

14min12

Entretien avec Bruno Forzani et Hélène Cattet, des cinéastes belges au style très singulier, fortement influencés par le cinéma de genre italien. Leur 3ème long-métrage "Laissez bronzer les cadavres" (après "Amer" et "L'Étrange Couleur des larmes de ton corps"), adapté d'un polar des écrivains français Jean-Patrick Manchette et Jean-Pierre Bastid, a été projeté en octobre 2017 au Sitges Film Festival (Festival international du film de Catalogne). Rencontre avec un duo atypique et passionné du cinéma de genre européen qui décoiffe.

Robert Mitchum, le mauvais garçon d'Hollywood

De Stéphane Benhamou

51min51

Par son naturel, le "bad boy" Robert Mitchum a conquis le public et les plus grands cinéastes, d'Otto Preminger à Vincente Minnelli en passant par Howard Hawks. Sans occulter ses frasques, ce séduisant portrait dévoile la sensibilité que l'acteur dissimulait sous sa désinvolture. Né en 1917 dans le Connecticut, Robert Mitchum subit de plein fouet la Grande Dépression. À 11 ans, il quitte un foyer qui n'a plus de quoi le nourrir. Après quelque temps passé chez ses grands-parents et une arrestation pour vagabondage, il rejoint la cohorte des hobos, ces errants en quête de jobs ou de combines. Cette jeunesse à la dure lui forgera le caractère et les muscles. Elle lui donnera aussi le désir d'un ancrage familial. En 1940, il épouse Dorothy, et leur union résistera à toutes ses infidélités. Dès ses débuts, Robert Mitchum joue avec un naturel, à contre-courant de la vogue Actors Studio. Sa carrure, son flegme, son ironie en font un sex-symbol

Jean-Pierre Mocky - L'étrange interview

De Frédéric Ambroisine

21min50

Entretien avec le cinéaste Jean-Pierre Mocky, réalisé le 8 septembre 2016 dans le cadre de "L'étrange festival" à Paris.

JLG/JLG. Autoportrait de décembre

De Jean-Luc Godard

55min31

Autoportrait du realisateur de la nouvelle vague.

Entretien avec Coralie Fargeat

De Frédéric Ambroisine

10min59

Entretien avec la réalisatrice française Coralie Fargeat au Festival de Sitges où fut présenté en octobre 2017 en avant-première européenne, son premier long-métrage, "Revenge". Un film qui lui valu pas moins de deux prix de la mise en scène durant ce festival majeur consacré au cinéma de genre (Best Director & Best New Director). Avant sa sortie officielle en France (février 2018), "Revenge" fut notamment projeté en avant-première au Paris International Fantastic Film Festival (le 9 décembre 2017)

Cinéma de sang : Entretien avec Julien Maury et Alexandre Bustillo

De Frédéric Ambroisine

15min59

Entretien avec les réalisateurs français spécialistes du cinéma d'horreur, Julien Maury et Alexandre Bustillo ("A l'intérieur", "Livide", "ABCs of Death 2", "Aux yeux des vivants") dont le premier film américain "Leatherface", préquelle du classique de Tobe Hooper "Massacre à la tronconneuse", était projeté en Espagne en octobre 2017, lors de la 50ème édition du Sitges Film Festival.

Johnnie To, Master of Hong Kong Cinema

De Frédéric Ambroisine

10min36

Johnnie To est une figure incontournable du cinéma de Hong-Kong. Il a réalisé plus de 60 films en 36 ans de carrière, et est surtout connu en France et en Europe pour ses polars et films d’action. En 1996, il co-fonda avec le réalisateur Wai Ka-Fai, la société de production Milky Way Image. Milky Way Image a produit plus de 50 films en 20 ans. Plus de la moitié sont réalisés ou co-réalisés par Johnnie To. Cet entretien a été réalisé le 23 avril 2016, à l'occasion du Far East Film Festival qui se tient chaque année à Udine, en Italie.

Ennemis intimes Mein liebster Feind

De Werner Herzog

1h34min54

Wernor Herzog a treize ans lorsque, par le plus grand des hasards, il se retrouve a Munich pendant quelques mois dans le même appartement que Klaus Kinski . Il se rend compte de la folie de Kinski lorsque celui-ci saccage l'appartement et sait donc à quoi s'en tenir lorsque, quelques années plus tard, il l'engage pour Aguirre, la colère de Dieu. Ennemis intimes retrace la relation passionnelle d'amour et de haine entre un réalisateur et son acteur fétiche.

Jane B. par Agnès V.

Agnès Varda

1h45min44

Le film est un portrait-en-cinéma où l'on découvre Jane Birkin sous toutes ses formes, dans tous ses états et en plusieurs saisons, elle-même en sa diversité et aussi d'autres Jane... d'Arc, Calamity Jane, et la Jane de Tarzan et la Jane de Gainsbourg. C'est la femme-au-miroir-mouvant. Elle change de tête et de rôle pour s'amuser avec Agnès qui tourne autour d'elle, la déguisant, lui proposant des fictions ou des hommages comme celui à Marilyn... Celui de Laurel maladroit de " Laurel et Hardy ". Le film est un portrait semé de mini-fictions, le film est une fiction semée de mini-confidences de Jane B., au mieux de sa forme, dans un libre dialogue avec celle qui la filme, Agnès V.

Isabelle Glachant productrice et représentante d'Unifrance pour la grande Chine

De Frédéric Ambroisine

30min21

Productrice de cinéastes chinois de renoms (Li Yu, Lu Chuan, Lou Ye, Xiaoshuai Wang, Wang Wei-Ming) et représentante d’Unifrance en Chine où elle a pour mission de promouvoir le cinéma français pour la Grande Chine, Isabelle Glachant revient sur l'évolution du cinéma de Hong Kong et du cinéma chinois de ces 30 dernières années, ainsi que sa perception en occident, dans cet entretien réalisé en mars 2016 durant le Marché International du film de Hong Kong (FILMART).
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • »