Cinéma

  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 10
  • 11
  • 12
  • »

Woody Allen : a documentary

De Robert B. Weide

1h53min06

Un regard intime sur la vie, la carrière et le processus créatif de l’auteur-réalisateur le plus prolifique des États-Unis, de sa plus tendre enfance à Brooklyn jusqu’à la sortie de son dernier film à succès "Minuit à Paris".

Jaume Balaguero L'étrange entretien

De Frédéric Ambroisine

27min09

Figure majeure du cinéma d'horreur et fantastique espagnol depuis près de deux décennies, le réalisateur et scénariste Jaume Balagueró était invité à Paris en septembre 2017, lors de la 23ème édition de L'Etrange Festival. Le réalisateur de "La Secte sans nom", "Darkness", "Fragile" (Fragiles), "[●REC]", "[●REC]²", "Malveillance" , "REC 4 : Apocalypse" et "Muse" y a présenté une Carte Blanche de 5 de ses films favoris : "Elephant Man" de David Lynch, "La Grande bouffe" de Marco Ferreri, "La bouche de Jean-Pierre" de Lucile Hadzihalilovic, "Le Sacrifice" de Andreï Tarkovski et "Street Trash" de Jim Muro. Il est intervenu également lors d'un débat consacré aux 50 ans de l'incontournable Sitges Film Festival, dont des représentants étaient également invités pour mettre en avant plusieurs films (incluant l'excellent documentaire "Herederos de la bestia") dans le cadre d'un cycle spécial. Rencontre avec un cinéaste passionnant et passionné. 

Carré 35

De Eric Caravaca

1h04min21

"Carré 35 est un lieu qui n’a jamais été nommé dans ma famille ; c’est là qu’est enterrée ma sœur aînée, morte à l’âge de trois ans. Cette sœur dont on ne m’a rien dit ou presque, et dont mes parents n’avaient curieusement gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image que j’ai entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, j’ai ouvert une porte dérobée sur un vécu que j’ignorais, sur cette mémoire inconsciente qui est en chacun de nous et qui fait ce que nous sommes."

Enzo

Serena Porcher-Carli

07min23

Serena vous emmène en visite chez Enzo. Dans une ambiance intimiste , ce personnage vous livre son histoire, son quotidien et les déboires de sa vie. Une vie extra-ordinaire, car il s'agit de celle d'un transgenre. La trans-identité n'est abordée que par le son. Le son nous informe, par étapes, des galères quotidiennes d'Enzo. Il nous parle d'abord du quotidien : celui d'aller chercher un colis à la poste, au téléphone lorsque la voix n'est plus féminine, chez le médecin. Il nous parle ensuite du lourd processus de prise de conscience, de l'adolescence, de la dépression. Mais aussi des moments de joie. Jamais dans le pathos, toujours avec humilité et humour, Enzo nous parle de son parcours avec une grande sincérité.  

32 boulevard Magenta

Nadège Abadie

05min00

Huit-clos dans un salon atypique. Katya, 80 ans, coiffeuse depuis l'âge de 16 ans, dit tout ce qu'elle pense. Ici, ça parle de politique, de religion, de fric, des vieux, des jeunes, des chats, d'Amy Whinouse, de Loana, des cons, de la mort, de la crise...  

Mon retour à l'usine

De Julien Hogert

23min13

"Mon premier boulot d'été, c'était soudeur dans cette usine. J'avais 17 ans, et je venais de passer mon bac. Moi qui avais entendu parler d'usines dans mon enfance, voilà, j'y étais : l'achèvement de ma vie de fils d'ouvriers. Heureusement, je ne suis resté que 2 mois. Après, j'ai dit tchao à mes collègues et je me suis sauvé pour faire des études... Est-ce que je devais me sentir coupable ? Qu'est-ce qui faisait que moi, je pouvais partir et pas eux ? ... en fait, j'aurais bien voulu sauver la classe ouvrière... Bon, à la place de ça, j'ai décidé de revenir à l'usine, pour faire une sculpture et retrouver les ouvriers avec lesquels j'avais travaillé, 4 ans auparavant..."

Les corps patients

De Jonathan Ricquebourg

18min56

Une salle aux murs pastel. Une personne attend, elle regarde sa montre. Un couloir dans lequel chacun vient accrocher son manteau, jour après jour. Un quotidien lent et banal. On cherche son manteau. Lequel est le mien ? Ce qui a pu être si simple devient alors si difficle... On aide les patients. On organise des ateliers. Mais dans ce labyrinthe, château d'oubli, le temps ne s'écoule plus de la même manière. Est-ce qu'on est jeudi ? Mercredi ? En mars ? Le quotidien se délite. Mais parfois, un atelier de gymnastique, quelques pas de danse révèlent une situation qui fait sourire et pleurer. La tristesse comme le bonheur passe, sitôt vécu, sitôt oublié. Il faut perpétuellement recommencer. Pourtant quelque chose refuse de disparaitre. Quelque chose résiste derrière ces visages, ces regards perdus. Une humanité ?

Le bâtiment 17

De Julien Soudet

21min18

Ce film est une enquête sur un endroit énigmatique, le bâtiment 17 de la friche industrielle de Francolor de Oissel, aujourd'hui déserté et silencieux, jonché d'objets abandonnés. C'est pour ses qualités esthétiques que je m'y rends depuis quatre ans en tant que photographe. Mais je sentais que quelque chose m'échappait : ce qui s'est joué ici et qui résonne encore dans les murs. Le bâtiment a eu une autre vie avant, et d'autres occupants, qui eux ne venaient pas pour prendre des photos. A travers le témoignage de quatre anciens ouvriers, tiraillés entre un sentiment de répulsion envers ce lieu où ils ont souffert et un profond désir de sauvegarder cette partie de leur histoire, ce film tente de comprendre quelles relations peuvent avoir ces hommes avec ce vestige du passé. Ils ont accepté à cette occasion d'y retourner. "Est-ce que vous trouvez qu'il y a quelque chose de beau ici ?" C'est cette question que j'ai posée à Claude, Kader, Bernard et Christian.

Docteur Jack

De Benoît Lange

1h23min44

Docteur Jack, c’est un médecin infatigable qui depuis 35 ans, arpente les bidonvilles et les rues de Calcutta.  Par sa ténacité et son choix de vie radical, il est à l’origine d’un mouvement devenu mondial, la “médecine de rue”. Aujourd’hui, à 87 ans, il nous ouvre pour la première fois le livre intime de sa destinée exceptionnelle.

Le maître est l'enfant

De Alexandre Mourot

1h40min03

Alexandre Mourot, réalisateur et jeune père, regarde sa fille faire sa propre expérience du monde. S'interrogeant sur sa scolarisation prochaine, il décide d'aller tourner dans une classe d'enfants de 3 à 6 ans de la plus ancienne école Montessori de France. Dans une salle accueillante, avec des fleurs, des fruits, beaucoup de matériel, Alexandre rencontre des enfants libres de leurs mouvements et de leurs activités, qui travaillent seuls ou à plusieurs dans une ambiance étonnamment calme. Le maître est très discret. Chacun lit, fait du pain et des divisions, rit ou dort en classe. Pendant une année, le réalisateur filme la mise en œuvre de cette pédagogie de l’autonomie et de l’estime de soi que Maria Montessori voyait, en pleine fureur de la première moitié du XXe siècle, comme la promesse d’une société nouvelle de paix et de liberté.

La reprise du travail aux usines Wonder

Liane Estiez-Willemont

10min48

e film montre les ouvriers de chez Wonder qui, le matin du 9 juin 1968, viennent de voter la reprise du travail, après trois semaines de grève. Une jeune femme refuse de rentrer. Elle crie : "Je ne rentrerai pas, non je ne rentrerai pas", "Je ne veux plus refoutre les pieds dans cette taule dégueulasse". Autour d’elle, des ouvriers s’attroupent. Les délégués syndicaux, artisans de la reprise, s’approchent et tentent de la calmer. Un étudiant de passage met de l’huile sur le feu. Il n’en fallait pas plus pour que ce plan séquence devienne un des classiques du cinéma direct.

Entretien avec Bruno Forzani et Hélène Cattet

De Frédéric Ambroisine

14min12

Entretien avec Bruno Forzani et Hélène Cattet, des cinéastes belges au style très singulier, fortement influencés par le cinéma de genre italien. Leur 3ème long-métrage "Laissez bronzer les cadavres" (après "Amer" et "L'Étrange Couleur des larmes de ton corps"), adapté d'un polar des écrivains français Jean-Patrick Manchette et Jean-Pierre Bastid, a été projeté en octobre 2017 au Sitges Film Festival (Festival international du film de Catalogne). Rencontre avec un duo atypique et passionné du cinéma de genre européen qui décoiffe.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 10
  • 11
  • 12
  • »