Cinéma

Vénus beauté (Institut)

Réalisatrice : Tonie Marshall
Durée : 1h42min. Français
A consulter dans le cadre de votre forfait.
Après la première consultation, ce document peut être consulté pendant 48 heures
Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays.

Résumé

Angèle est estheticienne à Vénus Beauté, un institut de quartier dirigé par Nadine où clientes et clients confient leurs petits et grands malheurs entre deux soins.
Quand Angèle a terminé sa journée, elle drague des hommes avec lesquels elle tente d'établir un rapport minimal fait de sexe et de camaraderie. Elle échoue la plupart du temps. Elle ne croit pas à l'amour et elle a ses raisons.
Mais un matin, dans une gare, elle croise Antoine, qui va l'aimer d'un coup et le lui dire d'un trait.

Editeur / Distributeur
Agat Fims & Cie
Pays
France
Année
1999
Casting
Tonie Marshall - Réalisatrice
Nathalie Baye - Comédienne
Mathilde Seigner - Comédienne
Audrey Tautou - Comédienne
Samuel Le Bihan - Comédienne
Hélène Fillières - Comédienne
Claire Denis - Comédienne
Samuel Le Bihan - Comédien
Jacques Bonnaffé - Comédien
Marion Vernoux - Scénariste
Tonie Marshall - Scénariste
Jacques Audiard - Scénariste
Khalil Chahine - Compositeur
Distinctions

2000 : 
Césars : César du Meilleur film français de l'année (Tonie Marshall), César du Meilleur réalisateur (Tonie Marshall), César du Meilleur jeune espoir féminin (Audrey Tautou), César du Meilleur scénario original ou adaptation (Tonie Marshall).

Critiques

Tonie Marshall a réussi un équilibre difficile entre cette émotion et humour vache, avec la fermeté d'un regard aigu et distancié sur son sujet. Un vrai bonheur. Les Inrockuptibles
Tonie Marshall ne fait pas dans la sociologie de bazar. Si elle aime flirter avec l'intime, avec les métiers qui touchent à la vie privée (...) c'est pour être au plus près de ses personnages, détecter les failles, les fêlures, les incertitudes. Télérama
(...) la mise en scène, sans renoncer à accompagner le récit ni l'héroïne, s'ingénie à ouvrir des espaces de durée « superflue », des plages de temps où peuvent exister pour eux-mêmes les protagonistes et ceux qui les incarnent. Le Monde
(...) un joli petit film, agréable et confectionné avec soin, mais assez répétitif (...), et presque aussi superficiel que les travers qu'il épingle. Positif

Catégorie
Niveau scolaire
Cette fonction est inactive en démo.