Documents pour «Mémoire»

Histoire et conflits de mémoire en Espagne

42min47

A la mort de Franco, en 1975, le régime espagnol a évolué vers une démocratie au cours d'une transition qui a été "pactée" entre le secteur réformiste du régime franquiste et les forces d'opposition, si fait qu'il n'y a pas eu de rupture formelle avec le régime franquiste ni de justice transitionnelle (loi d'Amnistie en 1977). L'histoire espagnole a été, depuis la fin des années 1990, le cadre de fortes mobilisations en faveur  de ce que les espagnoles ont appelé "la récupération de la Mémoire Historique".

A l'occasion de la parution du numéro de la revue XXe siècle (Presses de Sciences Po, 2015), deux historiennes, Charlotte Vorms et Elodie Richard, présentent les effets que ce mouvement mémoriel espagnol a pu avoir sur le travail des historiens ou sur l'histoire européenne des dictatures, et comment, auparavant, la politique mémorielle franquiste a entretenu et aggravé une Mémoire divisée. Le discours public, au cours de la transition démocratique, présentant la guerre civile comme une "guerre fratricide" sur laquelle on ne souhaite pas revenir est également analysé. Les historiennes retracent comment a évolué le regard historique sur la période de la guerre et de la dictature franquiste, quel impact réciproque cela a pu avoir (en terme de lois, d’Amnistie ou de procès) vis à vis des dictatures de l'Amérique du sud.

Juger, après le régime Khmers rouges (2)

32min38

Marcel Lemonde, ancien juge d'instruction aux chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), aborde la première partie de son récit, après l'introduction (film1). Présentation du fonctionnement du tribunal et de sa mise en place en 2006. Circonstances du procès de Duch (responsable du centre de torture S21, et de milliers de morts) pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre, etc.    Procès de Duch instruit en un an, environ, en août 20018. Procès de Nuon Chea, Ieng Sary, Khieu Samphan et Ieng Thirith dans un 2ème temps, ces quatres hauts dirigeants kmmers étaient accusés de crime contre l'humanité, crimes de guerre et génocides visant deux catégories de population : - les chams (minorité musulmane cambodgienne) - les vietnamiens vivant au Cambodge Le procès était en cours lors du tournage de cette vidéo.   Cette vidéo a été réalisée à l'occasion de la 50ème séance du séminaire public de recherche "Enfermements, justice et Libertés", le 19 février 2013 (Séminaire indisciplinaire sous la direction scientifique de Pierre-Victor Tournier), où Marcel Lemonde était le conférencier. Filmé au CHS - Montage documentaire

Juger, après le régime Khmers rouges (1)

19min45

Marcel Lemonde, ancien juge d'instruction aux chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) dresse un tableau de l'histoire cambodgienne du XXe siècle, en introduction de ce sujet.   Cette vidéo a été réalisée à l'occasion de la 50ème séance du séminaire public de recherche "Enfermements, justice et Libertés", le 19 février 2013 (Séminaire indisciplinaire sous la direction scientifique de Pierre-Victor Tournier), où Marcel Lemonde était le conférencier.

Table Ronde : “Hmong Memory at the Crossroads”/ “Round Table : Mémoire hmong à la croisée des chemins”

Françoise Vergès

1h21min40

Septième rencontre du cycle de débats sur l'immigration avec Françoise Vergès, Philippe Peycam, la réalisatrice Safoi Babana- Hampton et Benjamin Stora, président du Conseil d’orientation du Palais de la Porte Dorée.   Débat Mémoires et histoire, entre la grande politique et l’intime: "Les effacés des mémoires post-coloniales: L'exemple des hmongs" autour du documentaire "Mémoire hmong à la croisée des chemins" [Hmong Memory at the Crossroads]. Ce film retrace les histoires de trois générations de réfugiés Hmong dans le Midwest américain et en France. Habitant de Rochester Hills dans l’État du Michigan, Liachoua Lee évoque son passé d’ancien réfugié et de fils d’anciens combattants de la Guerre d’Indochine (1946-1954) et de la Guerre secrète au Laos (1961-1975), en revenant sur les lieux qui portent les traces de son histoire personnelle et les blessures intérieures infligées par la guerre. Sorti en 2015, ce documentaire revient sur la mémoire coloniale française en intégrant la perspective des supplétifs hmongs de l’armée coloniale française pendant la Guerre d’Indochine, leur exil et leur expérience de réfugiés en France et aux États-Unis. Débat animé par Alexis Lacroix, directeur adjoint de l’hebdomadaire Marianne. Les intervenants: Françoise Vergès est politologue, auteure de nombreux ouvrages et articles en français et en anglais sur les mémoires de l’esclavage colonial. Elle est titulaire dela Chaire Global South(s) au Collège d’études mondiales à la Fondation Maison des sciences de l’homme. Safoi Babana-Hampton est enseignante-chercheuse d’études françaises, francophones, culturelles et postcoloniales à la Michigan State University. Elle est l’auteure, productrice et co-réalisatrice du documentaire Mémoire Hmong à la croisée des chemins. Philippe Peycam est directeur de l’Institut International des Études Asiatiques (IIAS) à l’Université de Leyde, Pays-Bas. Benjamin Stora est universitaire et historien, auteur de nombreux ouvrages sur le Maghreb contemporain et l’immigration. Il est Président du Conseil d’Orientation du Musée national de l’histoire de l’immigration. ***************************************************************************************************************************** ENGLISH VERSION: Seventh meeting of the debate series on immigration with Françoise Vergès, Philippe Peycam, director Safoi Babana- Hampton and Benjamin Stora, President of the Musée National de l'Histoire de l'Immigration (The National Museum of the History of Immigration), at the Palais de la Porte Dorée (Paris, France). Debate theme: "Memory and History, Between High politics and the Intimate: The Forgotten of Post-colonial Memories: The example of the Hmong" around the documentary "Memory Hmong at the Crossroads". This film tells the stories of three generations of Hmong refugees in the US Midwest and France. Rochester Hills Resident in the State of Michigan, Liachoua Lee recalls his past as a former refugee and son of veterans of the Indochina War (1946-1954) and the Secret War in Laos (1961-1975) , returning to the places that bear the traces of his personal history and internal wounds inflicted by the war. Released in 2015, this documentary looks back at the French colonial memory by bringing the perspective of Hmong auxiliaries of the French colonial army during the Indochina War, their exile and experience of refugees in France and the United States. The debate is moderated by Alexis Lacroix, Assistant Director of the weekly Marianne. Participants: Françoise Vergès is a political scientist, author of numerous books and articles in English and French on the memories of colonial slavery. She holds the Chair "Global South (s)" at the College d'Etudes Mondiales (Institute for Global Studies) at the Fondation Maison des Sciences de l'Homme (the Foundation of the Sciences of Man). Safoi Babana-Hampton is a university professor and researcher of French, Francophone, postcolonial, and cultural Studies, at Michigan State University. She is the author, producer and co-director of the documentary "Hmong Memory at the Crossroads". Philippe Peycam is director of the International Institute for Asian Studies (IIAS) at the University of Leiden, Netherlands. Benjamin Stora is a university professor and historian, author of numerous books on the contemporary Maghreb and immigration. He is President of the Musée National de l'Histoire de l'Immigration (The National Museum of the History of Immigration), at the Palais de la Porte Dorée (Paris, France).

Quelle place pour les mémoires des migrations à la Plaine-Saint-Denis ?

Evelyne RIBERT

1h03min21

Au cours des XIXe et XXe siècles, de nombreux immigrés se sont installés à la Plaine Saint-Denis. Alors que les initiatives visant à conserver et à valoriser les mémoires des migrations se multiplient en France, quelle place leur est accordée aujourd’hui dans ce quartier en pleine transformation sous l’effet de la rénovation urbaine ? Cette conférence prendra pour exemple le cas du secteur Cristino-Garcia-Landy, dénommé « la petite Espagne ». À partir de l’analyse des actions mémorielles menées d’un côté par la FACEEF, fédération d’associations espagnoles, de l’autre par la maison de quartier du Landy autour de la mémoire du quartier avec la réalisation d’une fresque et d’un livre, il s’agira de s’interroger sur les enjeux et les effets de ces initiatives. Quelles mémoires des migrations sont mises en avant ? Quels usages en font les pouvoirs politiques locaux ? Ces mémoires sont-elles vraiment valorisées ou sont-elles instrumentalisées dans le cadre de la rénovation urbaine ? Constituent-elles enfin une réelle reconnaissance d’une mémoire migratoire ou la simple célébration de l’intégration locale ? Des comparaisons seront effectuées avec des initiatives analogues menées dans d’autres villes et régions.

Appropriation mémorielle et processus de patrimonialisation des vestiges de la Seconde Guerre mondiale en Normandie

57min33

Cette conférence a été donnée dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine de la Mémoire qui s'est déroulée à Caen du 19 au 23 septembre 2016. Le programme comptait plus de 30 initiatives allant de la conférence grand public aux ateliers d’expériences grand public voire à des projections de films et des manifestations liant art et science. La MRSH, Cyceron, B2V, le Mémorial de Caen et Relais d’sciences, centre de culture scientifique et technique, se sont associés pour cette semaine de la mémoire. Cette démarche est conçue dans un esprit d’association large où chaque institution, chaque entité, apporte son concours et garde toute son initiative et son indépendance. Jean-Luc Leleu est historien et ingénieur au Centre de Recherche en Histoire Quantitative (CRHQ) de l'Université de Caen Normandie. Marie-Laure Loizeau est chargée de la protectionde s monuments historiques  à la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Comment les traces et les cicatrices de la guerre qui a ravagé la Normandie à l’été 1944 ont-elles été tour à tour effacées, valorisées, voire exploitées dans le cadre du tourisme de mémoire, et dans quelles conditions ? A travers la gestion des vestiges du « Mur de l’Atlantique » laissés par l’ennemi d’hier, il est possible de discerner comment la mémoire sociale s’est progressivement appropriée ces traces désormais familières du passé et les a intégrées dans un processus de patrimonialisation, jusqu’à les englober, entre autres, dans le projet d’inscription des Plages du Débarquement au patrimoine de l’Unesco.

Appréhender les mécanismes psychiques de la mémoire traumatique, un autre rapport à soi

43min53

Cette conférence a été donnée dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine de la Mémoire qui s'est déroulée à Caen du 19 au 23 septembre 2016. Le programme comptait plus de 30 initiatives allant de la conférence grand public aux ateliers d’expériences grand public voire à des projections de films et des manifestations liant art et science. La MRSH, Cyceron, B2V, le Mémorial de Caen et Relais d’sciences, centre de culture scientifique et technique, se sont associés pour cette semaine de la mémoire. Cette démarche est conçue dans un esprit d’association large où chaque institution, chaque entité, apporte son concours et garde toute son initiative et son indépendance. Yaelle Malpertu est psychologue clinicienne. Cette intervention propose d’introduire à différents mécanismes psychiques concernant la mémoire traumatique, afin d’être davantage en mesure d’en comprendre les effets dans notre quotidien. Elle propose de donner certaines exemples cliniques de mémoire traumatique concernant des agressions subies par un individu plusieurs décennies auparavant. Elle cherche aussi à  montrer l’importance potentielle de transmissions intergénérationnelles de traumas, dont un individu n’a généralement pas conscience ou dont il minimise les conséquences. En somme, il s’agit de donner quelques repères pour aborder d’une autre manière des éléments qui pourraient, à tord, ressembler à des « traits de caractère », mais qui sont nés de mécanismes de défenses pour faire face aux assauts des traces mnésiques d’événements traumatiques.

1945-1949 : Premières rivalités mémorielles de la Seconde Guerre mondiale

58min13

Cette conférence a été donnée dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine de la Mémoire qui s'est déroulée à Caen du 19 au 23 septembre 2016.  Le programme comptait plus de 30 initiatives allant de la conférence grand public aux ateliers d’expériences grand public voire à des projections de films et des manifestations liant art et science. La MRSH, Cyceron, B2V, le Mémorial de Caen et Relais d’sciences, centre de culture scientifique et technique, se sont associés pour cette semaine de la mémoire. Cette démarche est conçue dans un esprit d’association large où chaque institution, chaque entité, apporte son concours et garde toute son initiative et son indépendance. Françoise Passera est historienne et ingénieure au Centre de Recherche en Histoire Quantitative (CRHQ) Dans le cadre du programme Écrits de Guerre et d'Occupation, 1939-1945, 744 témoignages publiés entre 1945 et 1949 ont fait l’objet d’une étude approfondie. L'attention portée aux récits, aux témoins, à la chronologie et au contexte de leurs éditions permet de mettre en exergue la spécificité de ces témoignages de l’immédiat après-guerre ainsi que les prémices de la longue bataille mémorielle liée à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale en France. Pour en savoir plus : Voir la conférence EGO 39-45 : mémoire de la Seconde guerre mondiale en France  Consultez la base EGO

Mémoire et traces de la mort routière

46min09

Cette conférence a été donnée dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine de la Mémoire qui s'est déroulée à Caen du 19 au 23 septembre 2016. Le programme comptait plus de 30 initiatives allant de la conférence grand public aux ateliers d’expériences grand public voire à des projections de films et des manifestations liant art et science. La MRSH, Cyceron, B2V, le Mémorial de Caen et Relais d’sciences, centre de culture scientifique et technique, se sont associés pour cette semaine de la mémoire. Cette démarche est conçue dans un esprit d’association large où chaque institution, chaque entité, apporte son concours et garde toute son initiative et son indépendance. Arnaud Morange est sociologue, chercheur à l’IRTS Normandie-Caen, membre du Pôle Risques de la MRSH et du Cerrev. Si l’on repense au milieu des années 1970 (avec 18 000 tués par an en France sur les routes), chaque famille connaissait un ou des cas de proches décédés dans des accidents de la circulation (ou blessés ou handicapés gravement). Comment cette mémoire d’une certaine « fatalité » était-elle structurée, est-elle encore vécue dans les familles, et comment ? Entre histoire singulière des familles (témoignages) et histoire collective du trauma de l’accidentalité (ex. de l’accident de Beaune qui fait figure d’allégorie du drame). Et que dire des « mausolées » et autres « matérialisations funèbres » d’accidents mortels sur le bord de nos routes ? Il s’agira pour moi d’aller au-delà d’un certain nombre de données et textes dont je dispose pour les travailler à travers le prisme de la question de la mémoire.

Aux grands hommes du football, la ville reconnaissante

51min26

Cette conférence à été donnée dans le cadre de la deuxième édition de la
Semaine de la Mémoire qui s'est déroulée à Caen du 19 au 23 septembre
2016. Ludovic Lestrelin est maître de conférences et membre de l'équipe CESAMS (Centre d'Etude Sport et Actions Motrices). Il participe également au comité de rédaction de la revue Sciences sociales & Sport et à l'équipe d'organisation du séminaire pluridisciplinaire "Villes et sciences sociales" de la MRSH de Caen.
Au cours des années 1980 et 1990, Marseille a largement vécu au rythme de son club de football. Les succès engrangés par l’Olympique de Marseille ont offert à cette ville à l’économie cassée l’opportunité de se sentir première en quelque chose et de prendre une revanche symbolique sur un destin contrarié : au stade, on se déclare « fiers d’être Marseillais ! ». Depuis le titre de champion d’Europe conquis en 1993, le club connaît également une grande popularité bien au-delà des frontières provençales. Alors, « aux grands hommes de l’OM, Marseille reconnaissante » ? Certes, mais les individualités consacrées ne sont pas toujours celles qu’on croit. Décédé en 2000, inhumé en présence de nombreuses personnalités de la ville, objet d’hommages appuyés, un supporter emblématique a donné deux ans après sa disparition son nom à une tribune du Stade Vélodrome (le « Virage Patrice de Peretti »), à l’occasion d’une cérémonie officielle au cours de laquelle fut également apposée une plaque à sa mémoire sur le parvis de l’enceinte, propriété de la mairie. Par ailleurs, son souvenir est encore aujourd’hui très présent. Suivre l’itinéraire de cet « enfant de la cité » et sa trajectoire posthume singulière, c’est saisir ainsi, d’une part, comment se construit en actes une entreprise commémorative. C’est aussi comprendre, d’autre part, pourquoi et comment la passion du football en est venue à occuper une place si importante à Marseille.

Des odeurs à la mémoire : Ah..., je ne trouve pas le mot

57min23

Cette conférence à été donnée par Maryse Delaunay - El Allam (Enseignante-chercheuse, PALM, UNICAEN), Julia Roger (Ingénieure pôle Document numérique MRSH, UNICAEN) et Marine Ortega (Doctorante, CRISCO, UNICAEN) dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine de la Mémoire qui s'est déroulée à Caen du 19 au 23 septembre 2016. Elle fut l'occasion de dresser un voyage dans le temps à travers le prisme des caractéristiques attribuées aux odeurs en fonction des civilisations, cultures et disciplines. Les conférencières ont décrit les évolutions cycliques entre déni...gréement du monde des odeurs et de l’odorat humain et recrudescence d’intérêt vis à vis de ce champ disciplinaire. Le passage l’odorat sens dit bestial vers la cognition olfactive a été souligné puis illustré. A également été évoqué la difficulté de parler des odeurs avant de poser une hypothèse sur le développement des savoirs olfactifs et leur verbalisation. Les objectifs transdisciplinaires, la méthodologie scientifique et les premiers résultats d’un projet collaboratif portant justement sur la construction des connaissances olfactives et identifié C2O ont été exposés et discutés avec toute la richesse d’un regard croisé entre trois têtes chercheuses issues de disciplines différentes. Ce moment fut également l'occasion de proposer aux participants de tester leur nez et leurs savoirs sur les odeurs au cours d’un petit sniffing test.

Souviens-toi Léthé dernier

06min12

Fragment du film "Souviens-toi Léthé dernier"
Réalisé par Élise Vilain, Arts et Langages (M1)

"D'abord, j'ai plutôt pensé à du gruyère."