Cinéma

La science des rêves

The Science of Sleep

Réalisateur : Michel Gondry
Durée : 1h46min. Français • Anglais • Espagnol / sous-titré français.
A consulter dans le cadre de votre forfait.
Après la première consultation, ce document peut être consulté pendant 48 heures
Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays.
 

Résumé

Venu travailler à Paris dans une entreprise fabriquant des calendriers, Stéphane Miroux mène une vie monotone qu'il compense par ses rêves.

Devant des caméras en carton, il s'invente une émission de télévision sur le rêve.

Un jour, il fait la connaissance de Stéphanie, sa voisine, dont il tombe amoureux. D'abord charmée par les excentricités de cet étonnant garçon, la jeune femme prend peur et finit par le repousser.

Ne sachant comment parvenir à la séduire, Stéphane décide de chercher la solution de son problème là où l'imagination est reine...

Titre original / Sous-titre
The Science of Sleep
 
Genre
 
Editeur / Distributeur
Gaumont
 
Pays
France
Italie
 
Année
2006
 
Casting
Michel Gondry - Réalisateur
Charlotte Gainsbourg - Comédienne
Miou-Miou - Comédienne
Emma De Caunes - Comédienne
Aurélia Petit - Comédienne
Alain Chabat - Comédien
Gael García Bernal - Comédien
Pierre Vaneck - Comédien
Sacha Bourdo - Comédien
Stéphane Metzger - Comédien
Alain de Moyencourt - Comédien
Michel Gondry - Scénariste
Jean-michel Bernard - Compositeur
 
Distinctions

2006

Festival International du Film de Berlin (Berlinale) : présentation hors compétition

Festival du Film de Sundance : Nommé dans la catégorie Premières.

 
Critiques

Love-story cyclothymique, comédie potache, poésie en kit, fantaisie pas toc et bien d'autres choses encore, "La Science des rêves" est un film en totale liberté laissant l'impression qu'il s'écrit devant nos yeux, au gré des divagations de son protagoniste. Première

Rarement a-t-on aussi bien senti la naissance d'une complicité, le plaisir que deux personnages ont à être ensemble, réunis par le jeu et les travaux manuels. Télérama

(...) un fabuleux petit film, pour peu qu'on ait l'esprit modelable, le goût de l'abstraction (...) Le Journal du Dimanche

(...) il faut se laisser emporter par la totale liberté du cinéaste (...) C'est le cinéma incongru d'un enfant poète qui rêve d'amour. Ouest France

 
Catégorie
 
Niveau scolaire
 
Cette fonction est inactive en démo.